logo la nouvelle république Stéphane Bern en tournage à Candé. - Stéphane Bern en tournage à Candé. - (Photo NR, Hugues Le Guellec)

 

Le présentateur de l’émission “ Secrets d’histoire ” tourne depuis hier au château de Candé. Incursion au cœur d’un amour interdit.

 

 

Le présentateur de l’émission “ Secrets d’histoire ” tourne depuis hier au château de Candé. Incursion au cœur d’un amour interdit.

Depuis hier et jusqu'à ce soir, Stéphane Bern arpente les parquets patinés du château de Candé. Après Loches et Chinon, le présentateur de l'émission « Secrets d'histoire » s'intéresse aux amours tourmentées du roi déchu Édouard VIII et de sa sulfureuse épouse, Wallis Warfield.

Des amours qui ont ému ce peuple républicain que sont les Français mais qui ont été jugées très sévèrement de l'autre côté de la Manche. « Les Anglais ont trouvé ça très vulgaire. Chez eux, quand on a une charge à assumer, on l'assume », explique Stéphane Bern, tout en reconnaissant que derrière cette façade à la guimauve se cachaient des réalités plus inquiétantes : les options politiques du duc de Windsor étant, pour le moins, sujettes à caution.


Chinon avait Jeanne d'Arc comme carte de visite, Loches peut porter Agnès Sorel en présentoir, mais Candé ? Ce manoir néogothique où à peu près tout est faux – « Regardez les boiseries de cette bibliothèque, elles ont leur intérêt, mais il est difficile de se croire au Moyen Age » – n'est quasiment connu que pour ce romantique épisode de notre histoire contemporaine. « Mais on ne peut pas comprendre l'histoire si on ne connaît pas les lieux où elle s'est déroulée. Le château de Candé, je l'ai découvert il y a quelques années avec Édith Cresson, lors d'une de mes participations à la Forêt des Livres. »


« Il n'est pas une feuille de la forêt qui n'ait sa signifiance » a coutume de dire Gonzague Saint-Bris. Stéphane Bern confesse, lui, que le plus beau joyau de Candé, c'est à son avis le parc qui, hier, offrait des teintes mordorées.


« La Touraine possède de très nombreux sites historiques. Le conseil départemental déploie de gros efforts pour les faire connaître. Il est normal que nous participions à cet effort de promotion », estime le présentateur de « Secrets d'histoire ».


Rappelons que la diffusion de cette émission se traduit généralement par une augmentation de la fréquentation touristique de l'ordre de 40 % !

 

logo la nouvelle république

Philippe Samzun